Cyril Gautier - Site officiel

Interview Cyril dans Sportbreizh

Cyril Gautier : une page se tourne

Cyril Gautier va entamer en Australie sa dixième saison professionnelle ! A la veille de son départ, il s’est confié à Sportbreizh en évoquant bien entendu sa saison et sa nouvelle équipe.
Le coureur de l’équipe AG2R La Mondiale semble prêt à défendre ses nouvelles couleurs. Pour le Costarmoricain, le Tour Down Under sera une grande première: il y va sans aucune pression, avec l’envie de bien faire et surtout de se jauger vis-à-vis de ses adversaires : « La première course n’est pas la plus importante, mais elle montre le niveau du coureur. Je pense que je ne suis pas en retard sur mon tableau de marche. Le fait de courir va me permettre de m’améliorer, au fil des étapes. »
Ainsi pourrait-il disputer ses premières épreuves françaises avec une condition physique plus que correcte. Malgré tout, il faudra récupérer des différences climatiques entre l’Australie et la France, à cette époque de l'année... C’est aussi un changement dans sa façon d’aborder son début saison : « Les années passées, je m’arrêtais fin octobre à l’issue du Tour de Lombardie. En 2015, j’ai coupé après le Tour d’Espagne et c’est pour cette raison que je recommence mi-janvier cette année !»
Cyril découvre aussi sa troisième équipe, après avoir passé deux années chez Bretagne-Armor Lux (2007-2008) et sept années chez Bouygues Télécom puis Europcar (2009-2015). C'est aussi un gros changement car le Breton intègre désormais une formation du Pro Tour... Même si le garçon est expérimenté, une certaine appréhension se faisait jour chez Cyril Gautier. Pourtant, il s’est vite adapté à la formation AG2R La Mondiale et l’accueil y a été chaleureux : « Le fait de connaitre la plupart des coureurs m’ a sans doute permis de m'intégrer rapidement. »

L’autre changement réside dans la structure de son équipe; cette formation est bien plus étoffée qu'Europcar: « Je découvre le personnel, que ce soit le manager, les directeurs sportifs, les entraineurs, le personnel administratif, les mécaniciens, les assistants ainsi que le staff médical. Je viens d’une équipe qui n’avait pas spécialement un gros budget et le nerf de la guerre, c’est l’argent. On sait bien qu’avec des moyens financiers conséquents on fait beaucoup plus de choses. AG2R La Mondiale a pu se structurer pour encadrer au mieux ses coureurs. La réussite sportive passe par là. »
Le programme de Cyril sera axé sur les épreuves du calendrier Pro Tour avec des débuts aux antipodes avant de revenir sur Paris-Nice, le Critérium International et les Ardennaises (Amstel Gold Race, Flèche Wallonne et Liège-Bastogne-Liège). Le puncheur participera également à certaines manches de la coupe de France comme le GP de Plumelec et les Boucles de L’Aulne, pour la partie bretonne de son calendrier. « J’ai un programme bien équilibré, j’arriverai quand même sur des épreuves que je connais pour les avoir disputées avec Europcar. Sensiblement, ce programme est presque identique à celui de l’an passé.»
Il convient également d'être clair quant au rôle du coureur. Avant tout, Cyril Gautier sera là pour épauler Romain Bardet, Jean Christophe Péraud et Alexis Vuillermoz sur les principales épreuves du calendrier. Mais il pourra aussi jouer sa carte personnelle sur les courses qui lui conviendront le mieux: «J’espère briller sur une course comme l’Amstel Gold Race mais rien est figé.»
Il reste encore de belles années à Cyril. A 28 ans, il espère prolonger sa carrière jusqu’à ses 35 ans... au moins ! C’est pour cette raison qu’il s’est engagé pour trois saisons avec AG2R La Mondiale.


Les dernières nouvelles